événements

« À vos masques, c’est parti ! »

Visite du chemin et vin de l’amitié sur Whatsapp !

La journée culinaire 2020 et l’inauguration du Petit Musée des plantes sauvages comestibles de Berrac n’ont pu avoir lieu et viennent donc s’ajouter à la liste des évènements culturels annulés ou reportés. De chaleureux témoignages des uns et des autres, des uns aux autres ont quand même animé notre week-end du 25 et 26 avril et réveillé en nous l’envie de se retrouver quand même, ne serait-ce que symboliquement, sur le chemin. Nos reporters, « envoyés spéciaux » Chantal, Jeanine et Marie-Jeanne ont pu s’y rendre tout en observant les règles de distanciation. Entre amis, nous avons pu élaborer un « plan » de dernière minute, pour se retrouver sans être physiquement réunis ensemble et profiter de leurs images, de leurs petites vidéos et d’une discussion rocambolesque sur Whatsapps. De quoi renforcer encore les gestes de solidarité et surtout l’amitié qui anime la vie de notre petit chemin !

« Le coquelicot, poète des champs »

« Fière comme un fringant porte-drapeau, voilà qu’une petite fleur rouge entre en résistance écologique et se décide, alors que tout un chacun la croyait condamnée, à hisser haut son pavillon vermillon. Bravant les pesticides, elle se veut le porte-parole des plantes injustement maltraitées.

Le 25 avril, matin : « Bonjour Aline, bonjour Geneviève, bonjour à tous« , Chantal Laban, présidente de l’Association Berrac village gersois.


« Ce week-end devait être festif : un hymne à la nature. Journée cueillette et inauguration du Petit Musée ! Berracaise privilégiée, je viens de faire un petit tour (pèlerinage) sur notre chemin emblématique du Turon. Les journées ensoleillées et pluvieuses ont fait merveille. Mais pas que ! Les fées du Turon (comme les appelle un ami écrivain) ont harmonieusement « cultivé » ce chemin pour qu’il restitue avec naturel toute sa diversité de plantes…. du Petit Musée. C’est magique mais au fait : je n’ai pas vu le chaudron de la potion de nos fées à la fontaine du Turon ? Merci à elles mais aussi je pense qu’elles ont des aides au masculin, merci à eux…

Il serait vraiment dommage de ne pas vous montrer ce chemin d’aujourd’hui. Aussi, je fais appel aux proches du Turon s’ils voulaient bien y faire leur promenade quotidienne d’une heure en filmant, prenant des photos que Geneviève, si c’est possible,  pourrait mettre sur le site du Petit Musée. Malheureusement, je n’ai toujours pas un tél « moderne » ou appareil photo pour le faire moi-même. D’autre part, pourquoi pas, confinement oblige chez soi, n’aurions-nous pas les moyens de réaliser une des recettes proposées sur le site et nous en envoyer des photos ? Vos autres suggestions sont bienvenues ! Je vous espère tous en pleine forme ». 

Amicalement, Chantal »

« PS : Les panneaux sont impressionnants et apportent une vie supplémentaire à ce chemin tout en poésie où l’art y est mêlé. C’est avec une grande émotion que j’ai vécu ce parcours ce matin. Il n’y a pas de mots la paix , la joie, la puissance, l’humilité, le partage. Au fait, Un concours de poésie est lancé par des lectourois:  (je vous ferai part de leur lien) qui ne voudrait pas écrire un poème sur le chemin du Turon!!!! et je continue toujours à demander !!!!! Je vous rassure, je vous quitte, vite je vais en cuisine.  A très bientôt Chantal »


Le 25 avril, après-midi : Réponse : Aline Salagnié, La Mouline du Belin :

« Notre chemin… Nous relie, mes chères amies, malgré notre isolement. Je vous sais toutes confiantes et actives, donnant toujours le meilleur de vous même pour aider et soutenir les personnes dans leur vie et dans leurs projets. Je vous souhaite un beau samedi gourmand et botanique !
Je vous embrasse » 
Aline

Le 26 avril, matin : réponse Geneviève Troyes

« Bonjour Chantal, Jeanine et Aline.

Chantal, tu es notre envoyée spéciale sur le terrain comme les autres proches voisins du chemin ! Avec Jeanine, nous avons peut-être trouvé une solution pour créer un bref moment de retrouvailles et émis l’idée (un peu à l’improviste) d’utiliser nos téléphones encore une fois ! Nous venons de tester, à la maison, une visio à l’aide de nos smartphones sur l’application Whatsapp. Nous partagerons le plaisir de déguster un verre de vin de sureau devant nos écrans et les 2 ou 3 veinards qui sont sur place nous enverrons des photos, du film. Qu’en penses-tu ? Rendez-vous dimanche à 15h30 sur le chemin et nous sur nos écrans de smartphones. À tout à l’heure ! Ton petit mot qui me rend joyeuse mais, je l’avoue, si envieuse de ne pouvoir parcourir le chemin ! Il doit être de toute beauté, dans un silence étonnant exceptés les bourdonnements d’insectes, les chants d’oiseaux… et autres sons printaniers ».

Le 26 avril, après-midi : rendez-vous à 15h30 sur le chemin comme prévu. Un petit ruban de fleurs très poétique de l’inauguration est coupé par Chantal devant Jeanine et plus loin Marie-Jeanne qui filme le chemin tout en marchant. Une visite virtuelle est ainsi rendue possible avec un verre de l’amitié et le petit goûter attend dans le panier. Les écrans d’Aline, Jeanine, Anne-Marie, Thierry, Marie-Jeanne et Geneviève sont connectés sur le groupe Whatsapp. Il faut avouer que nous n’étions pas vraiment rôdés et que la 4G ou le wifi ne nous a pas tout le temps permis de capter ce qui se passait vraiment sur le terrain. À travers les écrans, elle revêt un caractère un peu surréaliste : ballet d’images pixelisées et bougées, mélanges de fleurs, feuilles, masques, jambes, icônes rouges et verts de nos écrans quelquefois sur le nez… mais Marie-jeanne nous fait visiter et Aline reste très professionnelle, à travers son écran, avec des questions botaniques tout à fait pertinentes, après le discours de Chantal la ballade se termine par la traditionnelle prédiction de l’année de Jacquie !


Le 27 avril, matin : SMS de Jeanine Biasiolo, à l’initiative du projet

« Bonjour  à….. chacun, chacune

Je connais l’intérêt que vous avez au petit musée des plantes sauvages comestibles. Aussi le confinement propose de se réinventer🙄🙄🙄🤔
hier était la journée prévue pour le l’inauguration du Petit-Musée.

Je vous invite à aller visiter le site: www.gers160.fr
Geneviève Grousson-Troyes, conceptrice du site, a mis hier en œuvre ses compétences technologiques (et sa passion pour le musée) afin  d’enrichir le site du petit musée.

Confinement  oblige + décision, à la dernière minute, nous étions une petite poignée de 8 à 10 personnes en entretien avec WhatsApp et sur le terrain. Ouf… Entre  port des masques… Contraintes par notre présidente de l’association, horaire autorisé 😝😝, du cafouillage avec WhatsApp… des fous rires, des retrouvailles avec un voisin sur le site, nous avons enfin trinqué (avec le traditionnel sirop de sureau et vin pétillant🎉), je vous invite ces jours-ci à consulter le  site afin de ne rien perdre de ces moments.
Amicalement » Jeanine

sms : Le 26/04/2020, à 04:44, Jeanine Biasiolo a écrit :

Tu as  écrit un superbe texte qui accompagne tous les ressentis du moment
afin d’appuyer la photo du coquelicot… je t’envoie une citation sortie du  livre « Le coquelicot, poète des champs », livre d’Annie-Jeanne Bertrand et Bernard Bertrand (1998) Edition de Terran


Test : premières recettes…

Première présentation du Petit Musée : L’Apéro Bizarre le samedi 26 Octobre à 12h à la halle aux grains de Lectoure ( Geneviève Troyes et Jeanine Biasiolo ), avec la participation de la brasserie le Vaillant Fourquet.

En remontant un peu le temps, la première sortie publique du Petit Musée (dans sa forme abrégée et volontairement limitée à une invitation à boire et manger) fût l’occasion de tester le contenu et la finalité de notre Petit Musée mais de se faire plaisir en partageant.

Nous n’avions pas les balises qui étaient encore en production mais nous avions nos petits plats cuisinés maison, déclinant plusieurs plantes de notre chemin. Ce petit fooding à partir des végétaux de l’automne (agrémenté « pour le fun », le rire, la peur… d’insectes comestibles et autres inventions culinaires) nous a permis non seulement de nous amuser mais aussi, très sérieusement, de tester nos recettes. Répétition générale donc !

Test : premières balises

Que faut-il faire avant le printemps si ce n’est préparer le terrain ? Nous testons la connexion internet des stations sur le petit chemin, nous installons quelques poteaux en mélèze avec leur capuchon et leur support à enfoncer dans la terre, nous peaufinons le contenu du site, nous publions les dernières créations d’hiver. En attendant l’inauguration officielle du Petit Musée des plantes comestibles sauvages le 25 avril 2020, nous n’avons bien sûr pas pu résister à l’envie de sortir deux ou trois panneaux de leur papier bulle et de révéler une toute petite partie de notre collection le jour des voeux du maire de Berrac.

Ce fût une occasion pour calculer une dernière fois les lignes de hauteur et les cotes des panneaux. Notre herbier vivant est prêt pour vivre en pleine nature, le dispositif est fondé sur une dualité de matières discrètes (aluminium et bois) et couleurs douces en harmonie avec le végétal. Certaines balises (hautes et étroites) s’adosseront aux arbres et dépasseront les 2 mètres de hauteur sans se montrer trop intrusives alors que les autres obligeront les visiteurs à se baisser un peu et à se rapprocher des variétés rases et basses du chemin. Certains habitants de Berrac n’ont pas manqué de changer carrément leur smartphone et télécharger des applications gratuites pour lire les recettes « in live » le dimanche 5 janvier, jour de cette rencontre de découverte dans la cour de la salle des fêtes, près de la mairie (petite pose de notre ambassadrice du jour, en tenue) .

Les autres balises et Le poster du Petit Musée (édition prévue à compter de l’inauguration) attendent dans les ateliers l’arrivée des beaux jours et que nos plantes dans toutes leurs diversités se montrent généreusement. Nous pourrons alors déterminer avec plus d’assurance les différentes stations où nous pourrons les voir pendant toute la saison. Ce sont en effet des plantes sauvages et tout dépend de leur cycle de vie. Il est donc de grande sagesse de les respecter en donnant libre champ à leur fantaisie ! Espérons que nous n’aurons pas trop de difficultés à suivre nos amies sauvageonnes avec leurs légères migrations, leurs aires de répartition, etc. Nous les protègerons et espérons qu’elles sauront elles aussi s’adapter à leur nouvelle vie de célébrités !

Journée cueillette et dégustation, 4ème édition

La 4ème édition de la journée de cueillette, dégustation des plantes sauvages comestibles qui a eu lieu le

samedi 27 avril 2019 a été une belle rencontre.
Les 3 premières éditions ont été une réussite, un moment de partage unique. Aline SALANIE de La Mouline

de Belin – http://www.lamoulinedebelin.com/ – était encore et toujours partante pour partager sa passion.

Aperçu de cette journée berracoise

Voici le programme :
– Départ à 8H30 devant le cimetière de Berrac ou s’il fait mauvais temps à la salle des fêtes. – Reconnaissance et cueillette des plantes
– Préparation des recettes
– Repas dégustation
– Conférence sur les plantes teintoriales par Mme Dominique NOGUES
– Retour à la maison vers 17H

Concours « C’est vous l’artiste »

Un concours est organisé pour illustrer les panneaux qui ponctueront le parcours botanique muséal.

1